Le Jeu des 7 familles du théâtre

Une histoire d’amour au théâtre / Une histoire d’amour du théâtre

Une pièce différente à chaque fois. La même intrigue avec les mêmes rebondissements et la même chute mais des protagonistes désignés par le hasard d’une loterie.

JPEG - 256.4 ko

Intentions de mise en scène

Le projet a pour ambition de mettre l’encyclopédie sur un stand de foire, de faire se côtoyer dérisoire et sacré, de mêler savoir et plaisir.

Cette « machine à fabriquer du théâtre » s’appuie sur un trio :
- Un bonimenteur : maître du jeu, bateleur érudit ayant traversé 2000 ans d’histoire, il sait retracer les chemins que le théâtre a empruntés depuis ses origines. Il est l’encyclopédie des coulisses.
- Deux acteurs / marionnettes, bêtes curieuses de scène ou curieuses bêtes de scène, en perpétuelle métamorphose. Serviteurs fidèles et scrupuleux de cette formidable mémoire, ils restituent avec zèle et jubilation, le ton et la couleur de chaque époque.

Leurs rapports se révèlent parfois conflictuels : jalousies, susceptibilité, l’ humaine nature veut jouer son rôle et vient perturber l’exposé savant. Il y du jeu dans le jeu. Cette pièce montre l’histoire du Théâtre au travers de l’histoire de l’acteur. C’est l’humanité de ces « athlètes de l’âme » qui est ici révélée.

Les 7 familles représentent 7 styles de théâtre, 7 façons de raconter un épisode d’une histoire d’amour singulière. Ces séquences de jeu stylisés sont précédées de périodes de préparation. En mettant en pleine lumière ces moments intimes de transformation et de concentration, on révélera un peu de ce mystère, de ce passage du vrai au faux.

Et le hasard de la loterie ? Le jeu de hasard n’est qu’apparence, parti-pris de mise en scène, joyeux bouleversement de l’ordre des choses. La relation entre ce trois montreurs de chimères constitue un fil rouge qui permet au spectateur de suivre quelques unes des 63 séquences tirées au sort à chaque séance.

La pièce de théâtre proprement dite, l’histoire d’amour, se joue du début à la fin. Aucun aléas d’improvisation, le texte est écrit comme une œuvre dramatique à part entière, chaque situation est construite comme un tableau pouvant faire suite au précédent tirage et introduisant le suivant.

Les 7 familles

L’histoire d’un amour impossible. L’histoire d’Octave et Isabelle.

Chaque famille correspond à un style théâtral :
- Famille 1 : Le théâtre antique
- Famille 2 : La commedia dell’arte
- Famille 3 : La comédie de Marivaux
- Famille 4 : Le jeu clownesque
- Famille 5 : Le théâtre brechtien
- Famille 6 : Le théâtre sans parole
- Famille 7 : Le théâtre de l’absurde

Les tirages au sort ont toujours lieu dans le même ordre :
- 1er tirage : Famille 1 : La scène d’exposition chez Octave
- 2e tirage : Famille 2 : La scène d’exposition chez Isabelle
- 3e tirage : Famille 3 : La rencontre
- 4e tirage : Famille 4 : Le mariage
- 5e tirage : Famille 5 : L’empêchement
- 6e tirage : Famille 6 : Le stratagème
- 7e tirage : Famille 7 : La résolution

Ainsi, le spectateur peut toujours suivre le déroulement de l’histoire, quels que soient les protagonistes tirés au hasard. Seul le point de vue change. L’auteur a dialogué la même information, en la traitant de 9 façons différentes.

Le bonimenteur

Est-il un ancien régisseur parti sur les routes avec les reste du costumier, à la suite de la fermeture de son théâtre ? Est-il le dernier descendant d’une famille où l’on était souffleur de père en fils depuis des générations ? Est-il le fils d’un simple machiniste et d’une grande tragédienne qui l’abandonna un soir dans sa loge ? Est-il simplement un charlatan, grand lecteur de théâtre, qui a eu cette idée saugrenue pour recycler sa loterie ?

Pas facile de démêler le vrai du faux. Sa vie n’est pas un roman mais bel et bien une pièce de théâtre.

Si ce personnage devait appartenir à une famille, ce serait celle des camelots. A propos de Théâtre, il est intarissable :

Il pourra vous faire imaginer la caresse du vent chargé de l’odeur des torches, alors que vous êtes assis sur un gradin de pierre dans le théâtre d’Epidaure. Il vous fera entendre le tintamarre des marchands, les volées de cloches, le craquement des tréteaux dressés devant une église au moyen-âge. Il vous fera sentir la bouffée d’air tiède venue du trou sombre de la salle juste après que le rideau se soit levé. Il vous fera goûter ce temps hors du temps, le silence blanc, qui précède les premiers applaudissements...

Pour chaque famille, pour chaque période, pour chaque personnage, il a une anecdote. Comme il aime à le dire : " Des coulisses, je suis l’encyclopédie ".

Grâce à ce bateleur érudit, le spectateur découvre ou redécouvre, les chemins que le théâtre à empruntés depuis ses origines.

JPEG - 173.2 ko

Diffusion

Marie-Claude Audax, administratrice de la compagnie Clin d’œil :
02 38 21 93 23
clindoeiltheatre@noos.fr

Règles du jeu

Pour jouer il faut :
- Un bonimenteur
- 1 comédien + 1 comédienne
- 1 roue de loterie
- 42 costumes
- 63 situations écrites

Les joueurs :
Le comédien et la comédienne seront capables de donner vie à 3 x 7 = 21 personnages.

But du jeu :
Raconter l’histoire d’un amour contrarié en traversant l’Histoire du Théâtre.

Déroulement :
1) Le bonimenteur fait tourner la roue de la loterie. Elle détermine le rôle que les comédiens devront interpréter : Fille, mère ou grand-mère Fils, père ou grand-père
2) Les acteurs disposent de quelques minutes pour se costumer. Pendant ce temps, le bonimenteur campe le décor et donne quelques clefs sur le style théâtral qui va être représenté.
3) Les acteurs jouent la rencontre des deux personnages que le hasard a désignés.
4) La partie cesse quand les 7 familles ont été représentées.

Durée de la partie :
60 à 80 minutes, composées de séquences allant de 3 à 10 minutes selon les nécessités imposées par le style de théâtre.

Qui gagne ?
Le jeu est évidemment truqué puisque le public gagne à tous les coups... de théâtre.

 
 

Lundi 6 août 2012 à Hauteville ( 01 )
Samedi 6 octobre 2012 à Meung-sur-Loire ( 45 )
Jeudi 15 novembre 2012 à Orléans (45)
Vendredi 22 mars 2013 à Breuillet (91)
Vendredi 12 avril 2013 à Lomme (59)
Vendredi 24 mai 2013 à Artenay (45)
Samedi 25 et Dimanche 26 mai 2013 à Avignon (84)
Vendredi 11 octobre 20013 à Ormes
Vendredi 1er novembre 2013 à Montargis
Vendredi 4 avril 2014 au lycée d’Ingré (45)
Mardi 15 avril 10h et 14h à St Jean de Braye
Jeudi 16 mars 2017 10h et 14h St Jean de Braye
Mercredi 12 avril 2017 à 18h à St Amour (39)

Production Cie Clin d’Œil / Cie Porte Lune
Texte : Yves JAVAULT
Dramaturgie : Gérard AUDAX
Mise en scène : Yves JAVAULT
Musiques et chansons : Aldo GILBERT
Costumes et décor : Virgil VENAK
Construction : Yvan RADUZENSKA
Facteur de masques : DEN
Avec : Gérard AUDAX
Mariana ARAOZ et Christophe PATTY
ou Aimée LEBALLEUR et Christophe THÉBAULT
Direction d’acteurs : Mario GONZALEZ (jeu masqué), Jean-Claude COTTILLARD (séquences gestuelles)


(PDF – 177.2 ko)
        

(PDF – 31.4 ko)
        

(PDF – 35.3 ko)
        

(PDF – 75 ko)
        

(Zip – 3.4 Mo)
        
 

Clin d’œil bénéficie du soutien de la ville de Saint-Jean-de-Braye, du conseil général du Loiret et du conseil régional du Centre.